Événements

SAC Level
  • Straight Forward Level
  • Advanced Level
  • Complex Level
  • Unspecified
Standard Level
  • Basic
  • Advanced
  • Complex
  • Unspecified

*SAC Classification

Straight Forward Level

Cas chirurgicaux – le processus chirurgical paraît simple, avec un minimum de risques chirurgicaux. Le risque anatomique est réduit. Probabilité faible de complications postopératoires. Risque esthétique minime.





Cas de restauration – la restauration n’est pas effectuée dans une zone esthétique, donc aucun risque esthétique. La restauration prothétique paraît simple et nécessite peu d’étapes. Le résultat prothétique est prévisible. Risque de complications réduit.
Advanced Level

Cas chirurgicaux – le processus chirurgical présente un défi plus grand. La proximité de structures anatomiques importantes risque d’augmenter la difficulté de l’implantation. Risque de complications postopératoires plus élevé. Risque esthétique modéré, voire élevé.




Cas de restauration – risque esthétique évident. La restauration prothétique nécessite plusieurs étapes, mais le résultat est prévisible. Le résultat prothétique peut être visualisé avec précision. Le risque de complications est réduit ou moyen.
Complex Level

Cas chirurgicaux – le processus chirurgical paraît compliqué. La proximité de structures anatomiques importantes augmente la difficulté de l’implantation et les risques qui y sont liés. Les défis chirurgicaux que doivent relever le chirurgien et son équipe sont importants. Risque de complications chirurgicales élevé. Risque esthétique élevé.


Cas de restauration – le risque esthétique est moyen à élevé. La restauration prothétique comprend plusieurs phases. Des modifications au cours du traitement peuvent donner lieu à des réévaluations. Le résultat prothétique ne peut pas être déterminé de manière sûre avant le traitement. Le risque de complications est élevé et il faudra peut-être apporter de nombreuses modifications à la planification du traitement pour parvenir à une solution. Des compromis, rendus nécessaires par ces complications, peuvent influer sur le résultat à long terme. Une coordination détaillée, une bonne communication et une organisation précise du processus entre le dentiste traitant, le chirurgien et le prothésiste dentaire sont fondamentales pour assurer le succès du traitement. Le patient doit comprendre et accepter l’éventualité que le résultat du traitement puisse ne pas être optimal.